Le Notre Père


Le Notre Père


mercredi 16 mai 2018
Mises à jour :
dimanche 6 janvier 2019
dimanche 3 février 2019
mercredi 4 décembre 2019
mercredi 14 octobre 2020
mercredi 2 juin 2021

SOMMAIRE

A propos du Notre Père
La version affirmative
La version subjonctive
La version traditionnelle protestante
A Notre Mère
Pages liées

A propos du Notre Père


D’après Daniel Meurois, le « Notre Père » des chrétiens – les versions catholiques et protestantes sont très semblables – est une prière qui remonte à la nuit des temps, bien avant la venue du Maître Joshua.

Nous devons nous rappeler que l’Église catholique, à ses début, sous l’impulsion de l’empereur Constantin1, a sélectionné quatre évangiles parmi une centaine, pour ensuite les réécrire en transformant, élidant et ajoutant en fonction des nécessités de domination des empereurs romains2. Les autres évangiles ont été qualifiés d’apocryphes, c'est-à-dire d’hérétiques. Ils ont été pourchassés et détruits systématiquement, d’où l’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie à la fin du 4ème siècle. Ainsi, la version canonique du Notre Père est celle qui colle à la volonté de pouvoir de quelques machos égotiques

Il va de soi que personne n’est propriétaire ni dépositaire de cette prière. Nous sommes libres de la réécrire comme bon nous semble. De nombreuses versions circulent sur le Net.

Maître Joshua a proposé de détourner cette prière machiste à l’origine, correspondant au patriarcat du cycle de l’humanité correspondant aux 180º de la récession des équinoxes, en une prière résolument féminine – et non féministe ! Souhaitons qu’avec l’entrée de l’humanité dans le cycle matriarcal, cette prière ne se transforme pas en prière féministe en réaction au Notre Père machiste traditionnel.

Mais apprenons que nous devons prier autant nos côtés masculins et féminins. C’est pourquoi cette prière féminine de Maître Joshua a toute sa place. Ceci dit, la version que je vous propose, Père-Mère, fait appel aux deux essences dans l’Unité. Elle est équilibrée. Elle a l’avantage d’être à la fois simple et parlante, tenant compte de l’éveil humain actuel.

La version affirmative


Père-Mère3 qui es aux Cieux, toi qui m’accueilles,
Ta Présence habite mon âme,
Tu as sanctifié mon cœur,
En lui ton Règne est venu,
Ton Souffle m’a purifié-e,
Ta Volonté est faite et non la mienne.
Tu m’as rassasié-e de ta Paix, ta Joie, ton Amour, ta Lumière,
Tu m’as aidé-e à me pardonner pour pardonner aux autres,
Tu as fortifié en moi la compassion,
Tu m’as aidé-e à tendre mes mains pour donner,
Tu as développé en moi le discernement,
Et Tu m’as aidé-e à résoudre mon karma,
Car il n’est que le Soleil de ton Amour pour seule demeure.
Ainsi en est-il !

A Partir de deux âmes :

Père-Mère qui es aux Cieux, toi qui nous accueilles,
Ta Présence habite notre âme,
Tu as sanctifié notre cœur,
En lui ton Règne est venu,
Ton Souffle nous a purifiés,
Ta Volonté est faite et non la nôtre.
Tu nous as rassasiés de ta Paix, ta Joie, ton Amour, ta Lumière,
Tu nous as aidés à nous pardonner pour pardonner aux autres,
Tu as fortifié en nous la compassion,
Tu nous as aidés à tendre nos mains pour donner,
Tu as développé en nous le discernement,
Et Tu nous as aidés à résoudre notre karma,
Car il n’est que le Soleil de ton Amour pour seule demeure.
Ainsi en est-il !

La version subjonctive


Père-Mère qui es aux Cieux, toi qui m’accueilles,
Que ta Présence habite mon âme,
Que Tu sanctifies mon cœur,
Qu’en lui ton Règne vienne,
Que ton Souffle me purifie,
Que ta Volonté soit faite et non la mienne.
Rassasie-moi de ta Paix, ta Joie, ton Amour, ta Lumière,
Aide-moi à me pardonner pour pardonner aux autres,
Fortifie-moi dans la compassion,
Aide-moi à tendre mes mains pour donner,
Développe en moi le discernement,
Et aide-moi à résoudre mon karma,
Car il n’est que le Soleil de ton Amour pour seule demeure.
Ainsi en est-il !

La version traditionnelle protestante4


Notre Père qui es aux cieux
Que ton nom soit sanctifié
Que ton règne vienne
Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel
Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien
Pardonne-nous nos offenses,
Comme nous pardonnons aussi,
A ceux qui nous ont offensés,
Et ne nous soumets pas à la tentation,
Mais délivre-nous du mal.
Car c’est à toi qu’appartiennent le règne,
La puissance et la gloire,
Pour les siècles des siècles,
Amen !

A Notre Mère


« Les enseignements premiers du Christ » de Daniel Meurois aux éditions le Passe-Monde, page 178

Mère divine, Toi qui nous accueilles sur Terre comme aux Cieux
Que ta Présence habite notre âme,
Que la Lumière prenne corps en nous
Et qu’ainsi ton Souffle purifie toute chose dans l’unité des mondes.
Fais que chaque jour nous soit une nourriture,
Rends-nous conscients de nos manques
Et donne-nous la force de tendre la main à ceux qui trébuchent.
Offre-nous le discernement
Et englobe-nous dans le Soleil de ton Amour
Car il n’est que Lui pour seule Demeure.

Pages liées




1 Voir la page « Christianisme & Réincarnation » http://www.lesfleursdelesprit.net/p/blog-page_4.html

2 Encyclopédies Larousse et Universalis à l’entrée « Constantin »
« Christisme & Christianisme ; La mystification de Constantin » de Shani Mesnier (Shani Elijah) aux éditions Les fleurs de l’Esprit. http://www.lulu.com/shop/product-22805537.html

3 Alterner un jour sur deux, Père-Mère et Mère-Père. Voir la page « Dieu est hermaphrodite » http://www.lesfleursdelesprit.net/p/blog-page_7.html

4 Très proche de la version catholique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Shani Elijah

Ma photo
Depuis mon enfance, j’ai pris l’habitude de me remettre en question et de lâcher prise. Autodidacte, toutes mes connaissances et mes réussites font suite à un profond travail sur moi-même. Ma quête : la Maîtrise. Enfant boule parce que différent des autres, je suis un souffre-douleur. Après quatre décennies d’errances affectives avec tous les problèmes et les perversions que cela implique, deux divorces, des échecs professionnels retentissants, des réussites tout aussi valorisantes, un chemin chaotique, je suis riche d’une large palette d’expériences. La Vie m’a aidé à me remettre en question ce qui me confère une certaine ouverture d’esprit, une conscience originale de la réalité, une vision construite du futur, le discernement. Ne me contentant pas des insuffisances et des contradictions des religions, je découvre la réalité cachée, tant sur le plan religieux que sur celui de la réalité sociale et économique de notre monde. Passionné par la découverte du Soi, je cherche l’essentiel. N’appartenant à aucune religion ni mouvement spirituel, je défends la laïcité. Anticonformiste, mes opinions vont à l’encontre de l’évidence communément admise.